Entraide entre nos familles pendant le confinement

L’Entraide Marine reste active pendant cette période toute particulière. Etant attentives aux besoins de nos boursiers, nos assistantes sociales ont envoyé un mail pour prendre de leurs nouvelles et leur demander leurs besoins scolaires ou les compétences qu’ils souhaiteraient partager avec d’autres. Ils sont nombreux à avoir répondu présents et ont été mis en relation. Encore une fois nous sommes très fiers de l’esprit d’équipage qui règne au sein de notre belle association !

Nous avons eu aussi des nouvelles de certains d’entre eux qui sont en études de santé et qui sont “au front” en ce moment, en renfort dans les hôpitaux.

Voici quelques-unes de leurs réponses :

” Je vous remercie pour l’aide financière que vous m’apportez pour la réalisation de mes études. C’est pourquoi j’aimerais aider à mon tour en retour. […] je peux éventuellement aider un élève en mathématiques ou autre (physique, anglais, français, informatique). N’hésitez pas, c’est avec joie que j’aimerais donner un peu de mon temps !”

“Je peux donner des cours en maths, physique dans la mesure de mes capacités (…). N’hésitez donc pas à me solliciter, ça serait avec plaisir d’aider un autre boursier de l’Entraide Marine et de rendre un service à l’organisme après toute l’aide qui m’a été apportée”

“Bonjour, je suis contente d’avoir des nouvelles de vous, j’imagine que ce n’est pas facile de rester à la maison mais on sait tous que c’est pour le bien de chacun. Et bien là j’ai fini mon stage […] sauf que le service a fermé, donc j’ai été envoyée en réanimation ; c’était assez intense mais ça commence à aller mieux, deux sont sortis de réanimation, après oui on a eu des pertes […] c’était dur, mais au niveau des urgences, ça commence à baisser ; c’est plutôt rassurant et positif en espérant que ça continue ! ”

“Votre message me remplit de joie. J’ai été envoyée à l’hôpital […] pour soutenir les équipes soignantes. Nous travaillons tous en unité Covid-19. Le début fut difficile, mais aujourd’hui, je suis bien adaptée. […] Par chance, nous avons tous les équipements et ne  manquons de rien. Cette première mission, alors que nous sommes encore en études, marquera nos esprits. Mais c’est également une belle expérience à vivre qui me remplit de fierté, alors que je ne suis qu’en 2ème année d’infirmière.”